Planter et tuteurer un arbre

Planter et tuteurer un arbre.

Arbres en hauteur 1 – 1,5 les compteurs doivent être attachés au piquet, qui assurera leur stabilité pendant la période d'enracinement. La hauteur du piquet doit être approximativement la longueur du tronc et permettre à la couronne de se déplacer librement dans le vent. Le support permettra au jeune arbre de bien s'enraciner et de devenir solide, guide simple.

Reliure en sangle souple, corde ou une bande en plastique pour séparer le tronc du tas et éviter les frottements. Les attaches métalliques endommagent l'écorce, par conséquent, ils ne doivent pas être appliqués, même temporairement. Nous devrions vérifier les fixations régulièrement, assurer, qu'elles ne soient pas trop serrées. En fonction de la vitesse de croissance du tronc, il peut être nécessaire de rallonger la reliure au printemps et à nouveau en automne.

Planter et tuteurer un arbre.

1. Creusez un trou suffisamment grand pour permettre aux racines de l'arbre planté de s'étendre librement. Lorsque vous creusez, stockez la terre végétale sur le côté, que nous utiliserons plus tard pour couvrir les racines. Utilisez la fourche pour desserrer le fond de la tranchée, pour faciliter la pénétration des racines dans les couches plus profondes du sol et les infiltrations d'eau.

2. Quand la fosse est prête, nous enlevons le matériel de jute, dans lequel les racines sont enveloppées (ne le fais pas trop tôt, pour ne pas assécher les racines), ou sortez la plante du conteneur et placez-la dans la fosse.

3. S'il est nécessaire de sécuriser la plante avec un tuteur, on colle comme ça, afin qu'il n'interfère pas avec la libre distribution des racines. Avant de marteler le pieu, nous sortons l'arbre du trou, pour ne pas endommager les racines de la plante en martelant. Placez le piquet de ce côté de l'arbre, après quoi il sera moins visible.

4. Au fond du puits, on étend une couche de fumier mature, ce qui aidera à retenir l'humidité et à donner à la plante un bon départ. Recouvrir le fumier d'une couche de terre de 15 cm.

5. Nous plaçons la plante dans le trou et étendons doucement ses racines. Avant cela, nous avons coupé les racines endommagées, et sécuriser les lieux de coupes avec de la cendre de bois, ou un fongicide, pour prévenir le développement de maladies. Nous plantons l'arbre à une telle profondeur, que le collet est au niveau ou légèrement au-dessus du niveau du sol.

6. Mélanger la couche supérieure de sol préalablement déposée avec quelques poignées de farine d'os et de fumier mûr.

7. Pendant le remblayage de terre, secouez l'arbre et foulez doucement le sol déjà recouvert. Cela permet au sol de pénétrer entre les racines et de les couvrir complètement. Former un bol autour de l'arbre, qui permettra à l'eau de pluie de s'accumuler et de pénétrer dans le système racinaire. Après la plantation, arrosez abondamment la plante, pour que le sol remplisse encore plus complètement les espaces entre les racines. Pour la première année après la plantation, il doit être entretenu, pour que la terre autour de l'arbre reste toujours humide.

8. Enfin, nous attachons l'arbre au poteau.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *